Economie

La Suisse loin des 35 heures

Temps de travail

Le temps de travail hebdomadaire n'a presque pas bougé ces cinq dernières années en Suisse. Il s'élevait à 41,9 heures en 1997, contre 42 en 1992. De tous les cantons, c'est à Genève que l'on travaille le moins longtemps. A l'autre bout du classement, les Grisons connaissent les horaires les plus longs. Les employés de l'horticulture totalisent le plus d'heures par semaine (43,7), ceux de l'industrie du tabac le moins (40,3), révèle une étude publiée par l'Office fédéral de la statistique (OFS). L'hôtellerie (42,8) et les transports terrestres (42,7) figurent également parmi les branches où l'on travaille le plus. Du point de vue sectoriel, le primaire (agriculture non comprise) connaît, avec 43,6 heures, la durée hebdomadaire la plus longue. Dans le secteur secondaire, la moyenne se monte à 41,7 heures, contre 42 pour le tertiaire. Dans plus de la moitié des cas, le temps de travail n'a pas changé ces dernières années. Entre 1990 et 1997, il a reculé de 0,7 heure dans le secteur primaire, de 0,5 heure dans le secondaire et de 0,3 heure dans le tertiaire. La comparaison entre cantons laisse apparaître des durées allant de 41,1 heures hebdomadaires à Genève, jusqu'à 42,7 heures dans les Grisons. La différence est marquée également dans le secteur de l'administration publique et des assurances sociales: pour cette catégorie la durée enregistrée à Genève comporte 40,1 heures, contre 42,7 dans les Grisons. Selon l'OFS, ces différences s'expliquent par les structures économiques propres à chaque canton.

Publicité