Le 21 mai 2030, embarcadère de la Compagnie générale de navigation (CGN) à Evian, sur les bords du lac Léman. La pandémie de covid appartient au passé et les frontaliers se pressent sur les quais pour rallier Lausanne. En lieu et place des bateaux actuels, gourmands en diesel, c'est dans une navette ultralégère, propulsée à l'hydrogène, qu'ils prennent place.