La Suisse a été la première victime de la réforme fiscale de l’administration Trump de 2017, visant à faire revenir les bénéfices des multinationales américaines placés dans les paradis fiscaux. L’an dernier, ces dernières ont en effet bénéficié de la baisse du taux d’imposition de 35 à 21% et rapatrié 87,2 milliards de dollars de Suisse. Les autres Etats qui ont vu des sommes importantes partir aux Etats-Unis sont l’Irlande (66,3 milliards), le Luxembourg (5,6 milliards) et les autres régimes fiscaux des Caraïbes (105,7 milliards au total).

Lire aussi: Pour la Cnuced, l’économie mondiale reste fragile