Institutions

La Suisse reste le pays économiquement le plus libre d’Europe

Selon l’indice de liberté économique de l’institut Fraser, Hongkong est le plus libre du monde. La Suisse arrive au quatrième rang. Les Etats-Unis, sortis du Top 10 en 2010, ne sont plus que 16e. Et la France 57e, derrière l’Ouganda

L’indice de liberté économique 2016 établi par l’institut Fraser, au Canada, et copublié jeudi par l’Institut Libéral, à Genève, confirme que la Suisse est le pays économiquement le plus libre d’Europe. «La Suisse a pu maintenir sa position grâce à l’extension de son réseau de libre-échange ainsi qu’au frein à l’endettement, lequel modère l’ampleur toujours trop importante de l’Etat», analyse Pierre Bessard, directeur de l’Institut Libéral.

Sur le plan mondial, Hongkong arrive en tête, devant Singapour, la Nouvelle-Zélande et la Suisse.

Les Etats-Unis tombent au 16e rang

Le premier pays de l’UE est l’Irlande, 5e, le Royaume-Uni 10e, l’Allemagne 30e, la Suède 38e, l’Italie 69e et la France 57e. L’Hexagone se classe ainsi ex æquo avec la Hongrie et derrière le Pérou (52e) et l’Ouganda (54e). Plus loin encore, la Russie est 102e, l’Inde 112e et la Chine 113e.

Dernier au classement, le Venezuela occupait pourtant le 14e rang en 1980. L’arrivée d’Hugo Chávez au pouvoir et du parti socialiste s’est traduite par une terrible chute. Le pays est devenu le plus réprimé du monde (159e). «Cela montre que la liberté économique n’est jamais donnée, mais elle dépend fortement de la culture politique et des institutions qui en découlent», écrit Pierre Bessard.

Prospérité et liberté vont de pair

Conceptualisé par les prix Nobel Milton Friedman, Douglass North et Gary Becker, l’indice, publié pour la 13e fois, est constitué de cinq critères principaux: l’ampleur de l’activité de l’Etat, l’Etat de droit et la protection de la propriété privée, l’accès à une monnaie stable, la liberté du commerce et la densité réglementaire. Le rapport de 328 pages consacre des chapitres spéciaux à l’inégalité entre genres, au Venezuela, à l’Irlande, ainsi qu’un bilan des Etats-Unis. Ces derniers n’ont en effet pas cessé de baisser, à cet indice, depuis leur deuxième rang obtenu en l’an 2000. Les Etats-Unis ont quitté le top 10 en 2010 et ne sont plus que 16e.

L’indice confirme la relation étroite entre liberté économique et prospérité. Le quart des pays les plus libres présentent en effet un PIB par habitant de 41 228 dollars, alors que le quart des pays les plus réprimés n’atteint que 5471 dollars. L’espérance de vie est de 80,4 ans dans le premier quart et de 64 ans dans le dernier quart.


A lire aussi:

Publicité