Chaque été depuis 2015, Shanna, 16 ans, passe deux semaines de ses vacances à l’Ecole Bersot, à Genève. C’est l’établissement dans lequel elle étudie à l’année. «Shanna souffre de dyscalculie et a donc beaucoup de difficultés scolaires, confie sa mère, Maryline. Les cours d’été sont indispensables, ça lui permet de réviser avant la rentrée.» Elle ajoute que les activités plus ludiques proposées par l’école l’après-midi sont aussi «très importantes pour s’amuser et rapprocher les élèves».

Un programme scolaire estival qui a plu à Shanna puisqu’il était «adapté à [ses] besoins», bien qu’il ne soit pas toujours facile, précise-t-elle, de se lever le matin.