J’en conviens volontiers, le titre de cette chronique est extrême. Il m’est venu ces derniers jours à cause de multiples dysfonctionnements constatés à la lumière de la pandémie.

Ces dernières années, les autorités suisses n’ont cessé de vanter la place de notre pays dans les classements mondiaux. Championne de la numérisation, la Suisse est régulièrement à la pointe des comparaisons effectuées par le Forum économique mondial ou l’institut IMD de Lausanne. Et c’est en partie pour de bonnes raisons: nos réseaux sont d’excellente qualité, notre système d’enseignement est à la pointe, nos start-up sont innovantes…