Cet hiver, la sécurité de l’approvisionnement en électricité de la Suisse ne sera pas gravement menacée, affirmait l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) le 2 novembre dernier. Autrement dit, quel que soit le scénario envisagé par les autorités, le pays ne devrait pas connaître de pénurie d’énergie sévère dans les mois à venir. Dans son hypothèse la plus sombre, jugée très improbable, qui prend en compte «une réduction du gaz disponible sur le territoire européen et la mise à l’arrêt de toutes les centrales nucléaires suisses», il manquerait à la Suisse «presque six jours usuels de consommation d’électricité».