Tourisme

Les Suisses adorent les croisières

Trop cher et destiné aux seules personnes âgées, ce cliché sur les croisières a décidément vécu. En Suisse, cette forme de voyage séduit toujours plus les jeunes et les familles

«Nous assistons à un véritable boum. Sur sol helvétique, cette branche d'activité a augmenté de 14,3%, ces cinq dernières années», a expliqué à l'ats Rebecca Amstutz, responsable marketing de la compagnie Costa Croisières pour la Suisse.

Alors que les autres secteurs touristiques font face à de sombres perspectives en raison du franc fort notamment, le secteur suisse des croisières n'est pas prêt de sombrer. Cette manière de voyager attire, chaque année, de plus en plus de clients.

Entre 2010 et 2014, le nombre de passagers helvétiques est passé de 91 000 à 143 000, selon les chiffres de l'Association internationale des compagnies de croisières, Clia.

«Ce type de voyages est devenu une vraie alternative aux vacances organisées», indique Sylvie Boulant, responsable pour la Suisse de la compagnie italo-helvétique MSC Croisières. Essentiellement active en Méditerranée, la société accueille plus de 150 nationalités différentes dont une part importante de Suisses.

Les récents naufrages de navires n'ont eu aucun impact, au niveau de la demande des Helvètes, selon Sylvie Boulant. Au contraire, celle-ci va croître de 12%, ces cinq prochaines années, d'après Clia.

Hôtels flottants

Depuis peu, les passagers helvétiques peuvent embarquer depuis Savone en Italie du nord, près de Gênes. «Cette proximité avec la Suisse joue un rôle au niveau de la hausse de la fréquentation de nos bateaux», informe Rebecca Amstutz.

Autre élément d'explication, les prix pour ce type de séjours sont désormais plus abordables. «Cela permet d'attirer les familles», souligne la responsable marketing.

Rebecca Amstutz constate, par ailleurs, que de plus en plus de jeunes mariés optent pour une croisière pour leur lune de miel. «Ils apprécient le fait de pouvoir découvrir différents pays en peu de jours tout en bénéficiant du service de ces hôtels flottants dignes d'un quatre voire cinq étoiles», précise-t-elle.

Face à ces nouveaux publics, l'offre s'est également adaptée. Concerts de rock, jardins d'enfants en legos, mini golf, et spectacles de cirque figurent désormais dans le panel d'activités proposées.

Effet saisonnier

Il existe également des croisières thématiques qui mettent l'accent sur un style musical (hard rock ou classique) ou sur une discipline spécifique comme le yoga. «Et pourquoi pas à l'avenir, un séjour sur la zumba, cette danse à la mode?», questionne Rebecca Amstutz.

Même si, selon elle, le traditionnel cocktail avec le capitaine du navire restera toujours un incontournable auprès des jeunes comme des plus âgés.

Sans surprise, les familles privilégient les séjours en juillet et en août. Hors saison, les retraités prennent le relais, ce qui permet de remplir la flotte toute l'année.

Publicité