Prudence. Ces prochaines semaines, voire ces prochains mois, les tentatives d’arnaque par SMS pourraient se multiplier en Suisse. Car actuellement, près de 500 millions de numéros de téléphone, a priori liés à WhatsApp, sont en vente sur le darknet. Cette affaire faire directement écho à une amende infligée ce lundi à Meta, maison mère notamment de WhatsApp, pour ne pas avoir protégé suffisamment les données de ses utilisateurs.