Malgré la crise, les Suisses n’ont pas froid au porte-monnaie. C’est ce que montre une étude de l’Université de Saint-Gall, de la firme Novalytica et du centre E4S à Lausanne, qui a analysé des données des années 2019 et 2020 concernant les dépenses en tout genre (supermarché, essence, restaurant, loisirs…) en Suisse.

Au premier abord, les chiffres semblent particulièrement impressionnants. Sur la 26e semaine de 2020, soit du 22 au 28 juin, 879 millions de francs avaient été dépensés au moyen de cartes de débit en Suisse, contre 773 millions l’an dernier. A titre de comparaison, la semaine du 11 mai, celle de la réouverture des magasins en Suisse, avait comptabilisé 882 millions de dépenses, contre 647 millions en 2019.