Il y eut des menaces voilées en octobre, puis certains chiffres articulés fin avril. Mercredi, Sunrise a décidé de passer à l’acte. L’opérateur concrétise ses menaces et augmentera certains tarifs au 1er septembre. La hausse concerne les appels émis depuis des téléphones fixes. Mis en cause par Sunrise, Swisscom affirme que cette augmentation est disproportionnée.

Dans le détail, l’opérateur alternatif augmente la taxe facturée à ses clients pour l’établissement d’une communication depuis un poste fixe. Celle-ci est aujourd’hui de 3,5 ct. par appel – quelle que soit sa durée. Au 1er septembre, elle s’établira à 10 ct. La taxe d’établissement des communications vers des mobiles demeure à 10 ct., et le prix par minute de communication ne varie pas.

Comment justifier une telle augmentation? «Swisscom a décidé de revoir à la hausse, pour 2009, ses tarifs de téléphonie fixe de 14% et ceux de raccordement de 3%, explique Gottardo Pesta­lozzi, porte-parole de Sunrise. Comme chaque année, les négociations avec Swisscom ont échoué, et ce sera de nouveau à la Commission de la Communication (ComCom) de trancher. Sauf que cette fois, nous n’allons pas attendre sa décision et supporter le risque financier jusqu’à une décision.»

Appels brefs très touchés

Sunrise décide donc de reporter l’intégralité de la hausse sur ses clients – en particulier ceux qui effectuent des appels brefs, pour lesquels l’augmentation sera sensible. «Certes, les appels brefs seront davantage touchés, reconnaît Gottardo Pestalozzi. Mais nous demeurons de toute façon moins chers que nos concurrents.» Le nerf de la guerre, c’est la méthode de calcul pour accéder au réseau de Swisscom. Celle-ci est expliquée dans une ordonnance qui se base sur le coût historique de construction du réseau. Donc si, par exemple, le prix du cuivre augmente, le prix d’accès suit le mouvement. «Il faut que cette ordonnance soit révisée, ce qui prendra du temps, regrette Gottardo Pestalozzi. D’ici là nous ne pouvons accepter de voir nos marges diminuer alors que celles de Swisscom demeurent très élevées.»

Hausse incompréhensible

De son côté, l’opérateur historique goûte peu les arguments de Sunrise. Swisscom reconnaît que le prix de l’accès à son réseau, régulé, augmente. Ainsi, il rappelle que le prix mensuel facturé pour un abonné dégroupé passe de 18,18 à 18,80 francs entre 2008 et 2009, suite à une décision de la ComCom.

Par contre, Swisscom affirme ne pas comprendre le calcul de Sunrise. L’opérateur historique a fait ses calculs: vu que l’augmentation des prix d’interconnexion est en moyenne de 0,2 ct. la minute, et qu’un appel dure en moyenne 4 minutes, Sunrise devrait augmenter sa taxe de 0,8 ct. Ou alors de 1,5 ct. si l’appel se termine vers le réseau de Swisscom (ce qui est presque toujours le cas).

L’opérateur historique estime ainsi que l’augmentation de tarifs de Sunrise vise avant tout à améliorer ses marges et ne se base pas sur des calculs liés aux coûts.

L’opérateur historique ne demande pas de taxe de base pour les appels effectués vers ses clients. Par contre, il arrondit le prix des communications à la dizaine de centimes suivante.