C’est une affaire datant de… 2009, portant sur des faits qui ont duré de 2001 à 2007, qui a ressurgi vendredi soir. Après la clôture de la bourse suisse, Sunrise annonçait qu’il réclamait à Swisscom des dommages et intérêts pour 350 millions de francs devant les tribunaux, se basant sur une décision du Tribunal fédéral. L’affaire concerne les connexions internet via la technologie ADSL, sur les fils de cuivre.

C’est un marché sur lequel les deux entreprises sont intimement liées. De par sa position d’opérateur historique, Swisscom loue depuis des années ces liaisons ADSL à ses concurrents, qui les louent ensuite à des clients finaux, que ce soit des particuliers ou des entreprises. En parallèle, Swisscom commercialise ces connexions auprès de ses propres clients finaux. Il y a plus de dix ans, le 5 novembre 2009, la Commission de la concurrence (Comco) avait conclu que Swisscom avait abusé de sa position dominante sur le marché de l’ADSL, imposant des tarifs trop élevés à ses concurrents. Avec cette stratégie, l’opérateur historique les aurait empêchés de conquérir des clients en grand nombre.