Le numéro un mondial de l’horlogerie a accru ses ventes de 7,4%, à taux de change constants, à 3,61 milliards de francs au premier semestre, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué. Le manque à gagner dû aux restrictions sanitaires chinoises en avril et mai est évalué à 400 millions. En plus des nombreux magasins de détail qui étaient fermés, les centres de distribution n’ont pas non plus pu livrer de produits, relève Swatch Group.