Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Nick Hayek, patron de Swatch Group, avec l’une de ces puces au bout du doigt
© DR

Technologies

Swatch Group annonce la puce Bluetooth la plus petite au monde

Avec l’aide du Centre suisse d’électronique et de microtechnique, le groupe biennois a réalisé un circuit intégré dont les prouesses sont jugées inégalées

Par petites touches, Swatch Group dévoile toujours plus sa stratégie pour investir le monde connecté. Moins d’un mois après avoir révélé qu’il planchait sur des montres «augmentées», le groupe horloger qui possède notamment Breguet ou Omega a annoncé vendredi qu’il avait réalisé une puce électronique de nouvelle génération.

Sa filiale EM-Microelectronic, en collaboration avec le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) et l’antenne de Recherche et développement du groupe présentent ce qui est qualifié de «plus petite puce Bluetooth au monde».

Trois records

«Trois records mondiaux dans la Swiss Silicon Valley», claironne le communiqué de presse. En substance, ce circuit intégré serait la plus petite puce du marché (sa surface est d’environ 5 millimètres carrés), présenterait la plus faible consommation d’énergie et sa capacité de démarrage serait inégalée.

La puce est en outre déjà prête pour répondre au standard Bluetooth 5.0 – à titre de comparaison, l’iPhone 7 en est à la version 4.2.

Lire aussi: Les montres connectées de Swatch Group seront bel et bien «Swiss made» (06.02.2017)

Cette puce est destinée à être commercialisée aux marques du groupes mais également à des tiers. Swatch Group tient en outre à préciser qu'il ne s'agit pas que d'un produit horloger mais que les applications sont «multiples, diverses et variées».

Cette annonce survient après que le groupe a confirmé qu’il planchait, toujours avec le CSEM, sur un écosystème «Swiss made» destinés aux appareils connectés et, en premier lieu, à des montres «augmentées». Ces dernières, qui contiendront vraisemblablement les futures générations de ces puces Bluetooth, devraient être lancées d'ici fin 2018. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)