Il y a bien sûr les heurts politiques et les protestations à Hongkong, qui ont pesé sur les résultats semestriels de Swatch Group. Dans un communiqué, mercredi, le groupe évoque une «baisse à deux chiffres» de ses ventes dans l’ancienne colonie britannique qui est aussi, accessoirement, le premier débouché pour l’horlogerie suisse. Cette porte vers l’Asie horlogère, haut lieu de consommation des Chinois continentaux, représente à elle seule quelque 14% des exportations de montres suisses.