Horlogerie

Swatch Group tiendra quand même salon en mars

Les marques de luxe du numéro un mondial de la montre organisent leur propre événement à Zurich le printemps prochain. Pendant Baselworld, qu’elles viennent de quitter

Swatch Group va organiser son propre salon. Le groupe biennois a prévu d’inviter les détaillants du secteur du 19 au 26 mars prochains à Zurich, soit pendant la semaine de la foire bâloise Baselworld, que ses marques ont justement décidé de quitter.

La nouvelle de ce salon alternatif est passée quelque peu inaperçue. Elle a été éclipsée par l’annonce conjointe, mardi après-midi, de l’entente entre le Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève et Baselworld. Les deux grands salons ont décidé d’accorder leur calendrier, à partir de 2020 et au moins jusqu’à 2024.

Lire aussi: Baselworld et le SIHH accordent leurs dates

Selon l’agence Reuters, qui a été informée par un détaillant invité par Swatch Group, il s’agira en fait d’un regroupement des marques de luxe du numéro un mondial de la montre. Soit Breguet, Harry Winston, Blancpain, Jaquet Droz, Glashütte Original et Omega.

A la demande des détaillants

Contacté par Le Temps, Swatch Group confirme la tenue de cette semaine zurichoise. Et précise que c’est une réponse «à la demande de détaillants qui voulaient absolument nous voir durant leur présence en Suisse en mars 2019. Certaines de nos marques, avant tout dans le luxe, ont accepté de les accueillir et se sont mises ensemble pour les rencontrer à Zurich.» Ni le lieu ni le dispositif exact n’ont pour l’heure été communiqués.

Mardi, Le Temps avait demandé au patron de Baselworld, Michel Loris-Melikoff, si la synchronisation des deux salons horlogers pouvait convaincre Swatch Group et ses dix-huit marques de réinvestir la manifestation en 2020. «Je n’irais pas aussi loin, cette décision appartient à la famille Hayek. S’ils pensent que c’est une bonne avancée, ils se manifesteront», avait-il répondu.

Lire également: Swatch Group quitte Baselworld

«Rien n’est moins sûr, ajoute un observateur du secteur qui souhaite rester anonyme. Mais l’événement prévu à Zurich ressemble, pour l’instant, à quelque chose de temporaire. Rien n’est donc exclu, même si je ne suis pas sûr que les questions de calendrier soient le principal reproche que Swatch Group ait à faire à Baselworld.»

Publicité