L'ensemble de la direction de Swatch, soit 19 personnes, a perçu l'an dernier 28,4 millions de francs. C'est près d'un quart de moins qu'en 2018 (37,2 millions). C'est ce qui a été annoncé ce jeudi dans le rapport annuel du groupe publié ce jeudi.

Le rapport détaille aussi les gratifications versées aux six membres du conseil d'administration, qui ont reçu un total de 4,81 millions, contre 5,49 millions. La présidente de Swatch Group, Nayla Hayek, a obtenu 3,97 millions. En 2018, la somme s'élevait à 5,49 millions (-28%).

Lire également: Les ventes de Swatch Group grippées par Hongkong

L'horloger biennois a tenu jeudi sa conférence de bilan 2019 en ligne, en raison du coronavirus. Affecté par les manifestations à Hong Kong, le groupe a moins gagné l'an passé. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,7% à 8,24 milliards de francs. Corrigée des effets de change, la baisse a atteint 1,8%.

La rentabilité a aussi diminué. L'Ebit a baissé de 11% à 1,02 milliard de francs et la marge afférente de 1,2 point de pourcentage à 12,4%. Le bénéfice net a plongé de 14% à 748 millions. Les actionnaires percevront un dividende inchangé de 8,00 francs par action au porteur et de 1,60 franc par nominative.

Chute des exportations horlogères 

Les exportations horlogères suisses se sont repliées en février de 9,2% à 1,6 milliard de francs, en raison notamment de la contre-performance de la Chine, où la pandémie de coronavirus a débuté, et de Hong Kong. La baisse des volumes s'est également poursuivie.

«Les conséquences de l'épidémie de coronavirus ont commencé de se faire sentir. Cette évolution ne reflète toutefois pas encore complètement la situation effective sur certains marchés», avertit jeudi la Fédération de l'industrie horlogère (FH).

L'analyste Patrik Schwendimann anticipe un fléchissement du chiffre d'affaires du groupe Swatch jusqu'à 30% au premier semestre et d'environ 5% au 2e semestre. Pour l'ensemble de l'année, le bénéfice net du numéro un mondial de l'horlogerie pourrait sombrer de moitié, craint la ZKB.

La banque met cependant en exergue que le groupe biennois jouit d'une grande solidité financière et pourra affronter les effets liés à la pneumonie virale. Vers 10h00 à la Bourse suisse, l'action au porteur Swatch Group s'étoffait de 5,18% à 180,70 francs et Richemont de 0,16% à 51,40 francs dans un SMI en hausse de 2,26%.