Swatch Group a été entendu. Un juge britannique a décidé d’interdire l’utilisation de la marque iWatch au Royaume-Uni. A l’issue d’une procédure ouverte par le groupe horloger biennois en 2014, la justice a estimé que ce nom était trop similaire à Swatch et ISWATCH, deux marques déposées par Swatch Group en 1981 et 2007.

Dans cette affaire, la partie adverse est Brightflash USA LLC. Une société qui est une filiale d’Apple et qui est chargée de déposer certains brevets dans des marchés clés.

Apple a déjà renoncé

Si Swatch Group défend systématiquement tout ce qui touche de près à ses marques déposées et à ses innovations, cette victoire-ci est peut-être plus symbolique que commerciale.

Apple, qui a lancé sa montre connectée en 2015, a décidé de la nommer Apple Watch. A la surprise générale. Le géant californien ne s’est jamais expliqué sur ce choix, lui qui a bâti son succès sur les iPod, iPhone, iMac et autre iPad. «Le fait de ne jamais avoir réussi à déposer la marque iWatch dans tous les marchés est probablement à l’origine de cette décision», selon Sharon Daboul, une experte de l’étude EIP à Londres, citée par la BBC.

Contacté par «Le Temps», Swatch Group n’a pas souhaité réagir. Ce n’est néanmoins pas la première victoire du groupe dans un dossier où il avait affirmé vouloir lancer une procédure «dans tous les pays où la marque est présente». Ce n’est peut-être pas la dernière victoire non plus.

En revanche, le groupe pourrait ne pas pas toujours être opposé à Apple. En octobre 2014, l’agence Bloomberg avait révélé que Probendi, une société irlandaise en main d’un entrepreneur italien, avait déposé la marque iWatch pour l’ensemble de l’Union Européenne.

Lire aussi l’article d’octobre 2014: L’iWatch qui tournera sous Android

Google manipulé?

En 2015, cette dernière se serait d’ailleurs plainte de constater qu’Apple «utilisait quand même systématiquement le mot iWatch, afin de diriger les internautes depuis un moteur de recherche vers son site» dédié à la montre connectée.

En cherchant avec le terme iWatch sur Google, le premier lien proposé mène effectivement vers le catalogue en ligne de la deuxième mouture de l’Apple Watch, présentée la semaine dernière.