Le groupe Swatch a obtenu gain de cause devant un tribunal britannique dans une procédure d'appel contre le géant technologique Apple dans un litige concernant l'utilisation à des fins promotionnelles de l'expression «One more thing».

Le colosse de Cupertino s'oppose depuis 2015 à l'utilisation par l'horloger biennois d'une locution emblématique de son fondateur, feu Steve Jobs (décédé en 2011, ndlr), lors de ses célèbres présentations de produits, reprise ensuite par son successeur Tim Cook, notamment lors du lancement de l'Apple Watch en 2015. Swatch affirme pour sa part que l'expression «One more thing» n'a rien à voir avec la marque à la pomme, mais qu'elle se réfère à une réplique rendue célèbre par le personnage du lieutenant Columbo, dans la série TV éponyme diffusée dans les années 70 et 80.

3-0 pour Swatch

Dans un arrêt, la Haute Cour de justice rappelle qu'une première décision avait été prononcée en faveur d'Apple en octobre 2017 par l'autorité britannique chargée des litiges en matière de marques et de brevets, contre laquelle Swatch avait fait appel. Dans ses considérants, le juge a estimé que même si le groupe horloger avait souhaité «ennuyer Apple» cela ne pouvait pas être considéré comme de la mauvaise foi, et que le fait d'utiliser «un signe qui rappelle un autre acteur à l'esprit de certains consommateurs d'une manière amusante mais inoffensive» ne constitue pas une pratique commerciale répréhensible.

Contactée mardi, la direction de Swatch n'a pas souhaité commenter l'information. En avril 2019, le Tribunal administratif fédéral avait déjà donné raison à Swatch contre Apple concernant l'utilisation par l'horloger du slogan «Tick different», que la marque à la pomme avait décrié comme une violation de sa campagne publicitaire «Think Different».

L'horloger biennois, de son côté, s'était opposé avec succès au dépôt par le géant californien de la marque «iWatch» pour sa montre intelligente, trop similaire à «iSwatch», contraignant ce dernier à se rabattre sur «Apple Watch».