Quelle est la stratégie de la Confédération en matière numérique? Mais a-t-elle réellement une stratégie? Et essaie-t-elle de favoriser une multinationale étrangère pour la gestion de nos données? Ces questions majeures se posent aujourd’hui avec acuité. Berne a fixé au 3 février le délai pour un appel d’offres d’une valeur de 110 millions de francs pour son «Swiss cloud». Mais les contours et le but de cet appel d’offres ne sont pas compréhensibles par des observateurs externes. Et, problème supplémentaire, la société genevoise Infomaniak, active dans le cloud, soupçonne la Confédération de favoriser Microsoft pour ce contrat.

Les enjeux financiers et de souveraineté sont importants. Mais même après avoir échangé avec plusieurs spécialistes en informatique, il est aujourd’hui impossible de cerner avec précision les intentions de la Confédération. Ce qui est certain, c’est que le Conseil fédéral a changé récemment de stratégie.