aviation

Swiss a connu un tassement de son bénéfice au premier semestre

Les frais de carburant et de maintenance ont provoqué une baisse du bénéfice de 24% les six premiers mois de l’année. La maison mère Lufthansa accuse une chute des profits

Swiss a vu ses ailes rognées par la hausse des frais de carburant et de maintenance au premier semestre. La compagnie a enregistré une chute de 24% à 245 millions de francs du bénéfice d’exploitation, tandis que le chiffre d’affaires, de 2,58 milliards, s’est maintenu au même niveau que douze mois plus tôt.

La filiale de Lufthansa rappelle que le premier semestre 2018, qui fait office de base de comparaison, avait débouché sur un résultat record. Cette année, outre la hausse du carburant, la compagnie a souffert de la «pression continue sur les prix sur le marché européen», en situation de surcapacité, et de la baisse de la demande de fret, relève le communiqué publié mardi.

Les chiffres de 2018: Les résultats de Swiss survolent ceux de son vaisseau mère Lufthansa

Les lignes européennes stratégiques

Sur le seul deuxième trimestre, Swiss a pu atténuer les effets négatifs «en optimisant la gestion de son offre, en particulier sur les lignes européennes». La période d’avril à juin lui a permis d’engranger un bénéfice opérationnel de 197 millions de francs, son deuxième meilleur résultat jamais atteint lors d’un deuxième trimestre.

«Bien que nous n’ayons pas atteint le résultat record de l’an dernier, nous pouvons nous estimer satisfaits au vu de la conjoncture difficile sur le marché. L’évolution des résultats est conforme à nos attentes», commente dans le communiqué le directeur financier, Michael Niggemann.

Deux nouveaux appareils

Pour l’ensemble de 2019, Swiss vise une marge d’exploitation (BAII) ajustée à deux chiffres. Au deuxième semestre, Swiss poursuivra la modernisation de sa flotte et prendra livraison des deux Boeing 777-300ER supplémentaires, commandés en mai 2018.

Le directeur général, Thomas Klühr, relève que la compagnie dispose «d’une des flottes les plus modernes d’Europe, performante sur le plan écologique».

En mars 2018: A Genève, Swiss est enfin bénéficiaire


Chute du bénéfice pour Lufthansa

Le géant européen du transport aérien, l’allemand Lufthansa, a annoncé mardi un bénéfice net en très forte baisse de 70% au deuxième trimestre, une féroce concurrence en Europe et des coûts plus élevés plombant la profitabilité.

Entre avril et juin, le groupe affiche un bénéfice de 226 millions d’euros, et a vu son résultat net passer dans le rouge sur l’ensemble du premier semestre (perte de 116 millions d’euros contre un bénéfice de 713 millions en 2018), en raison également d’une provision de 340 millions pour risques fiscaux. (AFP)

Publicité