Swiss investira 5 milliards pour renouveler sa flotte

Transport aérien La compagnie desservira 22 nouvelles villes en Europe dès l’été 2015 à partir de Zurich

L’extension de l’offre devrait permettrede créer 1000 places de travail d’ici à 2017

Swiss organisait son opération séduction pour 2015 lundi à son siège de Kloten. Nouveau modèle de sièges offrant plus de liberté de mouvement pour les genoux et possibilité de déguster le nouveau concept de restauration à bord ont fait partie des éléments dévoilés dans le cadre de la présentation de la nouvelle stratégie d’entreprise baptisée «Next Generation Airline of Switzerland».

Derrière ce nouveau concept marketing, la compagnie helvétique aux mains de Lufthansa a dévoilé un programme d’investissement totalisant 5 milliards de francs qui est prévu au cours des cinq prochaines années, en plus de l’extension de son offre à partir de l’été prochain.

A compter d’avril 2015, la compagnie aérienne proposera 22 nouvelles destinations en Europe au départ de Zurich à la fois vers les pays voisins, vers l’Europe du Nord (Göteborg, Helsinki) et de l’Est (Cracovie et Riga). S’y ajoutent deux nouvelles destinations vers la France (Toulouse), l’Allemagne (Leipzig et Dresde), l’Italie (Naples, Bari), l’Espagne (Bilbao) et les Balkans (Sarajevo, Ljubljana et Zagreb).

Des vols saisonniers à destination de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, du port turc d’Izmir, de Palerme et Brindisi, seront aussi inaugurés. En Suisse, Swiss développera son réseau genevois avec seize vols hebdomadaires à destination de Lugano.

En Europe, la compagnie mise aussi sur un nouveau modèle d’organisation, axé sur les dessertes de point à point, visant à répondre à la demande spécifique concernant certaines destinations. Cette offre complétera le système actuel de hub (desserte en étoile).

Pour assurer les nouvelles destinations proposées, Swiss va investir 3,5 milliards de francs dans sa flotte en Europe. Le renouvellement de la flotte s’effectuera en plusieurs étapes. Sur le réseau court et moyen-courriers, 30 appareils Bombardier CSeries viendront remplacer dès l’an prochain les actuels AVRO RJ 100. En 2016, un Airbus A321ceo viendra s’y ajouter. Puis, entre 2019 et 2022, 10 Airbus de type A320neo et 5 A321neo de dernière génération.

Pour ses vols long-courriers, la compagnie prendra également livraison de six Boeing 777-300ER dès 2016 pour une somme de 1,5 milliard de francs en plus, portant à 5 milliards la somme totale investie. L’âge moyen de la flotte des appareils de Swiss sera ramené de 14 ans et demi en 2015 à six ans en 2024, selon des données présentées lundi à Zurich par la direction de Swiss.

Côté personnel, Swiss prévoit d’embaucher 1000 nouveaux collaborateurs d’ici à 2017, essentiellement du personnel de cabine. Ce nombre inclut aussi les 150 emplois créés à Genève à compter de 2013.

La manifestation, très suivie par les médias, a aussi été l’occasion pour le directeur de Swiss, Harry Hohmeister, d’aborder la question des conditions-cadres en Suisse, notamment la question des taxes aéroportuaires à Zurich, parmi les plus élevées en Europe. Il a déploré qu’il soit difficile d’être concurrentiels pour les vols court-courriers en Europe. «Nous sommes en négociations avec l’Aéroport de Zurich concernant les taxes et nous avons déposé une plainte auprès du Tribunal administratif fédéral. Je ne pense pas que le montant des taxes puisse être maintenu à son niveau actuel à Zurich. Nous devons trouver une solution à ce sujet», a-t-il réclamé.

«Je ne pense pas quele montant des taxes puisse être maintenuà son niveau actuelà Zurich»