Dans l’assurance comme ailleurs, les écarts entre les meilleures sociétés et les autres se creusent. Le premier quart du classement de ce secteur a offert un rendement total (plus-value et dividende) de 20% par an, soit plus du double de la moyenne (8,2%), selon une étude de Boston Consulting Group (BCG) portant sur 97 assureurs entre 2014 et 2019 et parue en juillet.

Est-ce en raison d’une maximisation du bénéfice à court terme? Est-ce à cause de la solidité du bilan? Pour l’investisseur, il est crucial d’en comprendre les raisons. Tandis que Zurich Insurance et Swiss Life présentaient jeudi leurs résultats semestriels, le rapport du consultant entend définir ce qui distingue une bonne assurance d’une mauvaise, du point de vue de l’investisseur.