L’année 2021 est celle d’un retournement. C’est ainsi que qualifie Christian Mumenthaler, président de la direction du groupe Swiss Re, le résultat du réassureur. Après une perte de 878 millions de dollars, le bénéfice net s’élève à 1,437 milliard de francs, selon le communiqué publié vendredi. L’amélioration provient essentiellement de l’assurance non-vie. Le résultat atteindrait même 3,02 milliards de dollars sans les coûts liés au covid (2,17 milliards en 2020), précise-t-il. Le bénéfice de cette année marquée par la pandémie et de nombreuses catastrophes naturelles est donc inférieur aux 1,95 milliard de dollars attendus par les analystes.

Le poids du covid

Dans l’assurance vie et santé, Swiss Re enregistre une perte nette de 523 millions de dollars, en raison du covid. Le résultat atteindrait 1,1 milliard de dollars sans le covid.

A lire aussi: Swiss Re, ou la durabilité comme modèle d’affaires

Le groupe suisse propose le versement d’un dividende inchangé de 5,90 francs par action. Plusieurs analystes espéraient un geste supplémentaire.

Le regard des investisseurs portait beaucoup sur le relèvement de 8,9 milliards de dollars de contrats de réassurance non-vie en janvier. Il en ressort que le groupe est parvenu à relever ses prix de 4% et à accroître son volume d’affaires de 6%. La demande a été particulièrement forte dans l’assurance contre les catastrophes naturelles (+24%).

Le groupe présente un rendement des fonds propres de 10% et vise dorénavant un taux de 14% en 2024.