Swiss Re rachète un groupe chinois

Réassurance Les émergents devraient représenter le quart des primes du groupe en 2015

A l’occasion de la Journée des investisseurs, jeudi à Londres, Michel Liès, président de la direction de Swiss Re, a promis de «poursuivre la stratégie qui lui a permis de réaliser de solides résultats». En février prochain, Swiss Re devrait publier ses nouveaux objectifs financiers à moyen terme. «Ce sera une évolution et non pas une révolution», a prévenu David Cole, le nouveau directeur financier, lors d’une conférence téléphonique avec les médias.

Les marchés émergents sont au cœur des ambitions du groupe. Swiss Re génère le cinquième de ses recettes de primes dans les pays à forte croissance, soit 5 milliards de dollars. En 2015, ce devrait être 20 à 25% des primes consolidées. En 2020, les marchés à forte croissance devraient représenter un marché de 100 milliards de dollars dans la réassurance et 1500 milliards de dollars dans l’assurance, selon la direction. David Cole a toutefois reconnu que le rendement était inférieur dans les pays émergents.

Au premier trimestre 2014, 45% des 2,5 milliards de dollars d’investissements de Swiss Re étaient consacrés à ces régions. C’est dans ce cadre que le groupe suisse a annoncé jeudi le rachat pour 120 millions de dollars de l’assureur chinois Sun Alliance Insurance, une filiale du groupe britannique RSA Insurance. Cette acquisition permettra à Swiss Re Corporate Solutions d’offrir des assurances d’entreprises directement à partir de Chine continentale. L’expansion dans les émergents se produit aussi à travers des partenariats, comme avec AICI dans l’agriculture en Inde.

Baisse des tarifs

Sur les marchés industrialisés, la concurrence des fonds alternatifs (obligations catastrophes) se fait de plus en plus sentir, a reconnu la société. Les tarifs sont donc en baisse aux Etats-Unis. L’écart de taux par rapport aux obligations du Trésor a chuté de 40% en 18 mois, selon Swiss Re. La gestion optimale du capital fait également partie des objectifs du groupe. Le déploiement de 3 milliards de dollars de capital à un rendement de 11% sera prioritaire pour augmenter le bénéfice annuel de 10%. Les activités de vie et santé sont par ailleurs sur la bonne voie, et l’assurance de grandes entreprises (Corporate Solutions) poursuit sa progression pour atteindre 4 à 5 milliards de primes en 2015.