Le réassureur helvétique Swiss Re a rebondi au premier trimestre où il a dégagé un solide bénéfice, largement supérieur aux attentes, a-t-il annoncé vendredi.

Le profit net est ressorti à 1,1 milliard de dollars (836,3 millions d’euros) contre une perte de 665 millions un an plus tôt, a précisé le numéro deux mondial du secteur dans un communiqué.

Ce résultat est largement supérieur aux attentes des analystes interrogés par l’agence financière AWP, qui tablaient sur un bénéfice net de seulement 644 millions de dollars sur la période.

Swiss Re a également enregistré une forte hausse des primes entre janvier et mars, qui ont augmenté de 22% à 6,2 milliards de dollars, grâce à des souscriptions solides, une bonne performance des investissements et un niveau plus faible de catastrophes naturelles.

«Nous avons bien démarré l’année avec un très solide résultat au premier trimestre», a estimé le directeur général Michel Liès cité dans le communiqué.

Le groupe, dont l’ensemble des divisions ont contribué au résultat, a ainsi profité «d’une absence de dommages importants provenant de catastrophes naturelles», a-t-il souligné.

Dans l’assurance dommage, Swiss Re a vu ses primes nettes encaissées augmenter de 38,2% à 3,1 milliards de dollars grâce au succès des renouvellements de contrats en janvier.

Le ratio combiné, qui mesure le rapport entre les frais de gestion et les coûts des sinistres par rapport aux primes encaissées, s’est fortement amélioré à 85% contre 171% il y un an, reflétant l’absence de catastrophes majeures.

Dans l’assurance-vie, les primes encaissées ont également progressé de 8% à 2,2 milliards de dollars.

Le réassureur zurichois a fait état du «succès» du renouvellement des contrats en avril, principalement en Asie. Le renouvellement a ainsi été qualifié d’«excellent» au Japon, où le groupe a enregistré une forte hausse de la couverture contre les catastrophes naturelles.

Sur le seul mois d’avril, les volumes des renouvellements ont augmenté de 14%.