Swisscom a musclé sa rentabilité après neuf mois, en dégageant un bénéfice net en hausse de 13,1% à 1,2 milliard de francs. La performance de l'opérateur pour la même période de l'an dernier avait été pénalisée par une provision de 186 millions pour des amendes infligées par la Comco.

Le géant bleu a par ailleurs perçu une manne extraordinaire dans le cadre d'une procédure judiciaire touchant sa filiale italienne Fastweb. Ce facteur a fait grimper le résultat opérationnel (niveau EBITDA, avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) de 6,7% à 3,3 milliards de francs, selon un communiqué publié jeudi.

Chiffre d'affaires stable

Sans cet effet, le bénéfice EBITDA ressort en baisse de 1,7%. L'apport du marché suisse a reculé de 3,5% ou de 102 millions de francs, en raison de l'érosion des prix, des coûts d'itinérance et des frais liés à l'acquisition de clients. Celui de Fastweb s'est accru de 7,4% à 30 millions d'euros (près de 33 millions de francs).

Concernant la Commission de la concurrence (Comco), la provision de 186 millions de francs constituée il y a un an touchait des cas liés à l'internet à haut débit.

Sur le plan du chiffre d'affaires, l'opérateur semi-public (la Confédération en contrôle un peu plus de 50%) affiche une tendance à la stagnation. Le montant a ainsi diminué de 0,1% sur un an pour s'établir à 8,64 milliards de francs.

Le directeur général Urs Schaeppi s'est réjoui de la performance d'ensemble. «Nous avons une nouvelle fois réalisé de bons chiffres, malgré des temps devenus plus difficiles au troisième trimestre», a-t-il commenté, cité dans un communiqué.

Pression sur les prix

«La forte pression sur les prix et les tarifs d'itinérance à la baisse représentent une bonne nouvelle pour nos clients, mais exigent beaucoup de notre part en termes de chiffre d'affaires et de rentabilité», a précisé Urs Schaeppi.

Sur le marché suisse, le chiffre d'affaires a ainsi diminué de 1,9% dans les services de télécommunications. Les parts sont stables dans un environnement marqué par une saturation croissante. Le géant bleu a gagné 27 000 clients en abonnement entre janvier et fin septembre.

«La croissance des offres combinées et des raccordements TV, le développement du secteur des solutions pour les grands clients et les résultats de Fastweb sont réjouissants», a poursuivi le directeur général. Swisscom TV a par exemple augmenté de 12,9% le nombre de ses raccordements à 1,44 million.

Prévisions maintenues

Concernant l'ensemble de l'exercice 2016, Swisscom anticipe toujours de réaliser un chiffre d'affaires net supérieur à 11,6 milliards de francs et un bénéfice EBITDA de 4,25 milliards environ. Si ces objectifs sont atteints, l'opérateur envisage à nouveau de verser un dividende de 22 francs par action.

«Nous maintenons notre cap grâce à une excellente performance sur le marché et à une gestion active des coûts», a conclu Urs Schaeppi. Sur ce dernier point, il s'agit pour l'opérateur semi-public de maîtriser ses effectifs, qui ont reculé de 1,4% ou de 311 postes en équivalents temps plein sur un an à 21 292.

A lire aussi:  Swisscom ou la restructuration sans fin