La bataille sur le marché suisse de la télévision et de la vidéo à la demande s’intensifie. La semaine passée, Swisscom a annoncé la mise à disposition de nouveaux services pour des utilisateurs qui ne sont pas abonnés à ses services. En parallèle, d’autres acteurs, plus petits, innovent pour tenir tête à l’opérateur historique, entré sur le marché de la télévision en 2006 mais bientôt numéro un dans le domaine de la télévision numérique.

Swisscom affirme que désormais, 544000 personnes utilisent son offre Swisscom TV 2.0, disponible tant sur téléviseur, tablette que smartphone. Désormais, il est possible de regarder 190 chaînes TV gratuitement (en n’étant donc abonné à aucune offre de Swisscom). L’opérateur permet également de visionner des émissions et films diffusés durant les trente dernières heures. Il est aussi possible d’enregistrer 60 heures de programme. Le tout gratuitement, donc, l’utilisateur étant simplement confronté à de la publicité lorsqu’il change de canal. Les abonnés payants en sont, eux, dispensés. L’offre gratuite est d’abord disponible pour les appareils tournant sous iOS, tels les iPhone. Une version pour appareils Android sera disponible sous peu, assure l’opérateur.

Lire également : Canal + estime être encore attractif

Plus vite en Suisse

De son côté, HollyStar, qui se présente comme le numéro un suisse de la vidéo à la demande, propose désormais de visionner plus tard films et séries en mode «offline», c’est-à-dire sans connexion à Internet. HollyStar, dont les services sont disponibles indépendamment sur fournisseur d’accès à Internet, veut aussi tenir tête à Swisscom sur le marché des séries américaines pour les proposer immédiatement après leur première diffusion aux Etats-Unis. Ce samedi 12 décembre, HollyStar proposera ainsi «Marco Polo», série phare de Netflix. La société se targue aussi de proposer certains films juste deux mois après leur sortie dans les cinémas, en étant ainsi en avance sur ce que proposent Swisscom et le câblo-opérateur UPC.

Netplus s’étend

Enfin, Netplus a récemment annoncé que sa zone de commercialisation s’étendra aux régions d’Orbe, Vallorbe et de la Vallée. Le téléréseau accroît ainsi son empreinte en Suisse romande, en offrant ses services en Valais, à Fribourg mais aussi dans la région de Gland. Netplus compte désormais 150000 clients, qui ont accès depuis mars 2015 à de nouvelles offres groupées, appelées Bli Bla Blo. Ces services, vendus entre 68 et 118 francs par mois, comprennent des services de téléphonie fixe, accès à Internet et télévision. Netplus veut ainsi rivaliser avec Swisscom.