Swisscom développe plus vite son réseau mobile

Téléphonie L’opérateur lance la technologie 4G +, en avance sur Sunrise et Orange

Depuis fin 2012, les clients de Swisscom aperçoivent parfois, sur le haut de l’écran de leur smartphone, un petit sigle «4G». Imité quelques mois plus tard par ses deux concurrents, l’opérateur historique lançait alors ses services de téléphonie mobile de quatrième génération, permettant surtout d’accéder plus rapidement à Internet. Mercredi, à Ittigen (BE), Swisscom a présenté une nouvelle phase de développement de la 4G, aussi appelée LTE. De quoi conserver son avance sur Sunrise et Orange.

Aujourd’hui, Swisscom compte 6,46 millions de cartes SIM actives en circulation. Parmi ses clients en téléphonie mobile, 71% possèdent un smartphone. Et si 94% des abonnés de l’opérateur vivent dans une région couverte en 4G, ils sont aujourd’hui 25% à utiliser régulièrement ce réseau 4G. Un réseau qui, à ses débuts, permettait d’accéder à Internet à une vitesse maximale de 100 mbit/s.

Mercredi, l’opérateur a indiqué que depuis quelques semaines, certains points de son réseau avaient été améliorés en 4G + (ou LTE-A), qui permet des bandes passantes allant jusqu’à 300 mbit/s, soit trois fois plus vite qu’au début de la 4G.

D’ici à fin 2014, toutes les grandes villes (Lausanne et Genève en Suisse romande) seront couvertes via cette technologie). Swisscom teste en parallèle une nouvelle version de la 4G +, autorisant des débits de 450 mbit/s, pour une mise en service fin 2015.

Mercredi, l’opérateur n’a pas voulu détailler le coût de ces investissements. Swisscom dépensera cette année 1,75 milliard de francs pour l’ensemble de ses réseaux (mobile, fixe et informatique) – et plusieurs centaines de millions de francs sont dédiés à la 4G. Alors que ses concurrents estiment qu’il frise la saturation sur certains points de son réseau mobile, Swisscom affirme agir de manière préventive. «Si nous ne faisions rien, il y aurait un risque de saturation. Mais nos plans de développement nous permettent d’anticiper tout problème», assure un porte-parole de l’opérateur. Swisscom constate un doublement tous les deux ans du volume de données échangées sur son réseau mobile.

Sunrise en 2015

En face, Sunrise dit aussi agir, avec un lancement de la technologie LTE-A d’ici à la fin de l’année, lorsque suffisamment de terminaux compatibles seront sur le marché. Début 2015, Sunrise lancera aussi des services de téléphonie via le réseau LTE. Swisscom fera de même mi-2015, ce qui doit permettre d’établir plus rapidement des communications, et de meilleure qualité.

Orange, de son côté, ne communique pas encore de date de lancement pour son futur réseau LTE-A, vu le peu d’appareils compatibles. Son réseau actuel permet d’atteindre un débit de 150 mbit/s. Sur les six premiers mois de 2014, Orange affirme avoir investi 70 millions de francs dans son réseau mobile.