Technologie

Swisscom a effacé par erreur des données appartenant à des centaines de clients

Une panne de logiciel serait en cause. Des photos et autres documents ont été ainsi perdus. L’opérateur veut dédommager ses clients à hauteur de 50 francs

C’est une affaire dont Swisscom se serait bien passé. Comme le raconte vendredi le Tages-Anzeiger, l’opérateur a perdu fin 2018 des données appartenant à des centaines de ses clients. Pour Swisscom, qui se profile comme une entreprise de confiance pour stocker ses informations chez elle, un dégât d’image est à prévoir.

Dans le détail, certains fichiers ont été par erreur mis à la poubelle par un employé lors d’une opération sur un logiciel. Celle-ci a entraîné l’effacement de données telles que des photos ou des vidéos appartenant à des clients. Il s’agit du service MyCloud de Swisscom, qui se pose depuis fin 2015 comme un concurrent suisse fiable à Dropbox ou aux solutions de Google et Microsoft. MyCloud est gratuit – les clients inOne mobile et inOne home de Swisscom disposent de davantage d’espace de stockage – et compte plus de 400 000 utilisateurs, qui l’emploient aussi pour transférer des fichiers volumineux. L’opérateur affirme avoir tout tenté pour récupérer ces données, sans succès.

Dédommagement prévu

Contacté par le journal alémanique, l’opérateur affirme que plusieurs centaines de clients sont touchés, sans pouvoir pour l’heure en donner le nombre précis. Selon Swisscom, environ 5% des données des clients touchés ont été perdues. Mais un lecteur du Tages-Anzeiger affirme, lui, que 90% de ses documents ont été perdus – d’où l’importance de stocker ses données à plusieurs endroits en parallèle.

L’opérateur compte dédommager ses clients lésés à hauteur de 50 francs, selon le journal alémanique. Swisscom estime que comme il n’y a eu ni risque de sécurité ni fuite de données, il n’y avait pas besoin de faire connaître ce problème de manière publique. L’opérateur affirme avoir pris des mesures pour renforcer la sécurité de ses systèmes.

Vol de données en 2018

On se souvient qu’en février 2018, l’opérateur avait reconnu publiquement qu’il s’était fait voler les données de 800 000 de ses utilisateurs. Les noms, adresses, dates de naissance et numéros de téléphone mobile de ces personnes étaient détenus par des voleurs dont l’identité n’a jamais été connue.

Lire aussi: Pourquoi le vol de données de 800 000 clients de Swisscom n’est pas anodin

L’opérateur fait ainsi face à une nouvelle affaire fâcheuse. S’il garde, a priori, un niveau de confiance élevé au sein de la population pour la gestion des informations, il sera capital pour lui que de tels incidents ne se reproduisent plus. Sur son site dédié à MyCloud, l’opérateur affiche plusieurs slogans tels que «Sauvegardez maintenant vos souvenirs, pour toujours» ou encore «En lieu sûr en plein cœur de la Suisse. Un sentiment agréable dans le monde interconnecté. Toutes les données sont conservées dans des centres de calcul situés en Suisse.»

Publicité