Objectif atteint: Swisscom s’était fixé depuis plusieurs mois le but de couvrir 90% de la population en 5G d’ici à fin 2020. Jeudi, l’opérateur a annoncé que ce cap avait été franchi. Swisscom a choisi Twitter pour communiquer cette information, en publiant une interview de son directeur, Urs Schaeppi. Une manière de faire peu habituelle de la part de l’opérateur, pour une information à relativiser: ce n’est qu’une version légère de la 5G qui a été lancée pour la quasi-totalité de la population. Pour bénéficier d’une véritable 5G, il faudra attendre plusieurs mois, voire… plusieurs années.

Sans trop entrer dans les détails techniques, notons que la 5G annoncée jeudi est une sorte de «5G light», appelée par Swisscom «5G wide». Il s’agit d’un réseau environ deux fois plus rapide que la 4G actuelle, puisqu’il permet d’atteindre un débit d’environ 1 Gbit/s pour le téléchargement de données. Mais la véritable 5G, que Swisscom appelle «5G fast», autorisera des débits au moins quatre à cinq fois plus élevés.