Les prix ont eu beau baisser, notamment pour le roaming (itinérance), Swisscom a réussi, en 2014, à augmenter son chiffre d’affaires en Suisse. L’opérateur a présenté jeudi matin des résultats en croissance sur son marché de base, une première. Swisscom est parvenu davantage encore à fidéliser ses clients, de quoi lui permettre, a priori, d’attendre sereinement la prise de contrôle d’Orange par Xavier Niel et les changements à venir du côté de Sunrise, qui pourrait être introduit en bourse ce vendredi.

En 2014, Swisscom a pu encaisser un recul de 360 millions de francs de ses activités en Suisse, dont 170 millions imputables à la baisse des tarifs de roaming. Car dans le même temps, il augmentait le nombre de ses clients et le volume de ses activités de 488 millions de francs. Pour mémoire, pour l’année 2013, l’opérateur avait présenté un déficit de 120 millions de francs en Suisse. Le retournement de situation a été mis en avant par Swisscom, qui a progressé sur tous les segments.

L’opérateur a ainsi augmenté sa base de clients pour la télévision de 16,5% en 2014, le nombre de ses clients en téléphonie mobile de 2,1% et surtout le nombre d’abonnés à des offres combinées de 23,7%, à 1,921 million d’unités. Ce dernier chiffre est important pour Swisscom, car ces clients achetant des offres mêlant accès à Internet, téléphonie fixe, télévision voire téléphonie mobile sont encore moins susceptibles de le quitter pour la concurrence que ses autres clients.

Action en hausse

Au total, le groupe Swisscom aura augmenté son chiffre d’affaires de 2,4% en 2014 (11,7 milliards de francs) et accru son bénéfice net de 0,6%, à 1,7 milliard de francs. Les actionnaires de l’opérateur, toujours majoritairement en main de la Confédération, recevront un dividende de 22 francs par action. L’opérateur, qui ne compte qu’environ 18% de ses activités à l’étranger (via sa filiale italienne Fastweb), s’estime épargné par le renforcement du franc par rapport à l’euro. Depuis le début de l’année, l’action est passée de 512 à 545 francs. Mais ce jeudi, l’opérateur a averti que, pour un taux de change de 1 :1, le chiffre d’affaires pourrait être amputé, en 2015, de quelque 400 millions de francs, pour atteindre les 11,4 milliards.