Swisscom a affiché en 2010 une performance en recul par rapport à 2009. La force du franc face à l’euro et l’affaire Fastweb ont pesé sur les résultats du premier opérateur helvétique, qui continue toutefois d’attirer de nouveaux clients. Le bénéfice net s’est ainsi inscrit à 1,79 milliard de francs, soit 7,1% de moins qu’une année plus tôt, a fait savoir le géant bleu jeudi dans un communiqué.

Ce repli de 137 millions s’explique notamment par une provision de 102 millions de francs constituée au premier trimestre 2010 dans le cadre de l’affaire Fastweb. Cette somme est destinée à la procédure engagée contre la filiale italienne de Swisscom pour fraude fiscale et blanchiment d’argent.

Léger recul du chiffre d’affaires Le chiffre d’affaires a pour sa part légèrement baissé (-0,1%) à 11,99 milliards. Ici, c’est la solidité du franc face à la monnaie européenne, toujours dans le cadre de ses activités transalpines, qui a joué des tours à Swisscom. A taux de change constant, les ventes du groupe contrôlé par la Confédération auraient progressé de 2,1%.

Sans tenir compte de Fastweb, le chiffre d’affaires de Swisscom a augmenté de 208 millions de francs par rapport à 2009, a encore souligné le directeur financier Ueli Dietiker, lors de la présentation des résultats devant la presse à Zurich.

Smartphones à la rescousse

Au final, et malgré des résultats en dessous des attentes du marché, le président du conseil d’administration de Swisscom, Anton Scherrer, a jugé l’année 2010 «couronnée de succès». Il est vrai que Swisscom est parvenu à faire face à des prix en baisse, tant sur le réseau mobile que sur le réseau fixe, en attirant de nouveaux clients.

»En l’espace de trois ans, le prix de la minute de conversation dans la téléphonie mobile a baissé d’un tiers. La chute est encore plus marquée si l’on regarde l’utilisation d’internet depuis un téléphone portable: la transmission d’un mégaoctet est aujourd’hui deux fois moins chère qu’en 2007», a précisé Carsten Schloter, le patron du groupe.

Grâce à ces tarifs plus abordables, les smartphones ont continué de se répandre. Pour preuve, l’évolution fulgurante du volume des données transmises: il double tous les sept mois.

226 000 nouveaux clients en 2010 En 2010, Swisscom a gagné 226’000 nouveaux clients de téléphonie mobile et en compte désormais 5,8 millions. Et les abonnements à internet mobile ont rapporté 435 millions de francs, en progression d’un tiers par rapport à l’année précédente. A noter que Swisscom a vendu 1,38 million de téléphones portables, dont une moitié environ de smartphones.

La télévision par internet est également en plein boom. Le nombre d’abonnés à l’offre Swisscom TV a pratiquement doublé par rapport à fin 2009 pour s’établir à 421’000. Le nombre de raccordements à haut débit a lui augmenté de 7,2% pour se fixer à 1,58 million.

Prévisions peu encourageantes

Le groupe a par ailleurs levé le voile sur la date d’entrée en fonction du nouveau président de son conseil d’administration, Hansueli Loosli, qui avait dans un premier temps été repoussée. L’actuel patron de Coop prendra finalement les rênes le 1er septembre 2011.

Pour l’exercice en cours, Swisscom table sur un chiffre d’affaires «en léger repli» et sur un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) stable. L’opérateur prévoit aussi une stagnation des ventes de Fastweb.

L’action Swisscom a mal réagi à la Bourse suisse. Vers 14h30, elle s’échangeait à 417,70 francs, soit une baisse de 3,7% dans un marché SMI en léger recul de 0,22%.

La performance de Swisscom n’a pas convaincu les analystes, qui estiment les résultats présentés inférieurs aux attentes à tous les niveaux. Ils estiment que Fastweb constituera à nouveau une charge en 2011.