Télécoms

Swisscom perd un nombre record de clients

Jamais l’opérateur n’avait vu autant de clients en téléphonie mobile migrer vers Sunrise et Salt

Ce 7 février 2019 est un jour historique pour Swisscom. Pas au niveau des chiffres annuels publiés le matin: avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,3% à 11,714 milliards de francs et un bénéfice en baisse de 3,0% à 1,521 milliard, ses résultats sont stables. C’est au niveau de la téléphonie mobile qu’il s’est passé quelque chose en 2018. Swisscom a perdu pas moins de 86 000 clients l’année passée dans ce segment.

Avec ce recul de 1,3%, l’opérateur possède désormais 6,55 millions de clients mobiles. Dans le détail, Swisscom a perdu 120 000 clients en prépayé («prepaid») en 2018, une tendance que rencontrent tous les opérateurs, de nombreux utilisateurs optant pour des abonnements dont les prix baissent. Mais en parallèle, Swisscom n’a gagné que 34 000 abonnés («postpaid»). Cette baisse est historique: lors de ses derniers exercices annuels, l’opérateur n’avait jusque-là enregistré qu’un seul recul, en 2016, de «seulement» 17 000 clients. Leur nombre avait augmenté à nouveau en 2017, avant, donc, de chuter de 86 000 unités en 2018.

Sunrise, grand gagnant

L’année passée a donc été spéciale pour l’opérateur, qui semble souffrir non seulement d’une clientèle moins conservatrice, mais aussi de concurrents plus agressifs. C’est Sunrise qui devrait être le grand gagnant sur le marché mobile. L’opérateur, qui publiera ses chiffres annuels le 28 février, avait déjà annoncé, lors de ses résultats pour le troisième trimestre, le gain de 123 000 abonnés. Au même moment, Swisscom n’en avait gagné «que» 8000. Salt, de son côté, avait gagné 11 100 abonnés au troisième trimestre 2018.

Swisscom, qui détient toujours plus de 60% du marché de la téléphonie mobile, a donc très certainement vu ses concurrents lui prendre des clients en 2018. Mais l’opérateur a de la marge, pour deux raisons.

Nouvelle offre

La première, c’est la fidélité de la majorité de ses clients. Jeudi, l’opérateur annonçait que le nombre de ses clients à son offre inOne – qui permet de regrouper accès à Internet, téléphonie fixe, télévision et téléphonie mobile pour avoir des rabais – avait progressé de près d’un million d’unités (988 000), pour s’établir à 2,33 millions. Ces clients-là, Sunrise et Salt auront de la peine à les démarcher.

Lire aussi: Swisscom supprime le roaming et attaque Sunrise et Salt

La deuxième raison de positiver, pour Swisscom, c’est le lancement, le 25 février, de son abonnement inOne mobile go, qui offrira, pour 80 francs par mois (60 francs pour les clients ayant aussi un contrat sur le fixe), des prestations illimitées tant en Suisse qu’en Europe. Ce tarif est inférieur à ce que proposent pour l’heure Salt et Sunrise.

Fusion discutée

Swisscom n’affirme pas non plus craindre une fusion, actuellement en discussion, entre Sunrise et UPC. «Cela va renforcer la concurrence. Mais Swisscom est si bien positionné que nous voyons la compétition d’un bon œil», a assuré jeudi Urs Schaeppi, directeur de l’opérateur.

Publicité