Swisscom qui rachète une société active dans la télémédecine? Annoncée jeudi, l'acquisition de 40% de Medgate surprend a priori. Et pourtant. Cette prise de participation illustre la volonté de l'opérateur de se diversifier dans des activités annexes plus lucratives que son métier de base, et surtout en plein essor.

Fondé en 1999, Medgate est aujourd'hui le principal centre suisse de télémédecine. Le groupe emploie 103 personnes, dont 30 médecins et 15 experts en conseil médical, et enregistre jusqu'à 900 contacts par jour avec des patients. Medgate compte parmi ses clients des assureurs maladie tels Sanitas, Intras et le Groupe Mutuel. Basé à Bâle, Medgate compte trois divisions, dont l'une développe, par exemple, des logiciels de télémédecine.

Bridé dans ses acquisitions par le Conseil fédéral depuis le 21 décembre 2005, Swisscom se concentre logiquement sur la Suisse, «même si nous envisagions ce rachat depuis un certain temps», précise Christian Neuhaus, porte-parole de l'opérateur. «Nous voulons être extrêmement présents sur le marché de la santé, poursuit-il. D'abord parce que c'est une activité pour laquelle nous possédons de réelles compétences. Ensuite parce que, face au déclin de certains de nos marchés, c'est un secteur porteur sur lequel nous voulons être présents.»

Bientôt une carte de santé?

Swisscom n'arrive pas en terrain inconnu. Au sein de sa division au nom obscur «Related Businesses», et de son unité Accarda, l'opérateur compte déjà Medipa, une entreprise qui fournit à des médecins des systèmes de facturation pour leurs prestations. Pour l'avenir, l'opérateur compte aller plus loin en participant à l'introduction d'une carte de santé.

Concernant les cartes, justement, Accarda est déjà un acteur important, puisqu'elle s'occupe des cartes d'Esso, de Migrol, Shell, Manor, mais aussi de Mediamarkt - Coop et Migros ne sont pas clients. Née le 1er juillet 2005 de la fusion entre Billag et Billag Card Systems, Accarda a rétroactivement réalisé un chiffre d'affaires d'environ 110 millions de francs en 2004. En septembre dernier, Jürg Rötheli, directeur de «Related Businesses», annonçait son intention de doubler ce chiffre d'affaires en trois ans. Une expansion en Autriche et en Allemagne est envisagée.