Après l'échec cuisant de sa tentative de rachat de Telekom Austria l'été passé, et de l'acquisition manquée de Cesky Telekom ce printemps, Swisscom prend enfin pied à l'étranger. Dans le cadre de la privatisation du radiodiffuseur hongrois Antenna Hungaria (AH), les autorités ont retenu l'offre de 286 millions de francs de Swisscom Broadcast. Un rachat d'importance relative qui est par ailleurs éloigné des activités principales actuelles de Swisscom, à savoir la téléphonie et Internet à haut débit.

Vodafone aussi dans le coup

La filiale de Swisscom a soumis l'offre la plus avantageuse pour s'emparer de 75% du capital de AH plus une action, a annoncé jeudi l'opérateur. Celle-ci se monte à 5250 forints par titre (environ 33,4 francs). La transaction nécessite encore le feu vert des autorités de la concurrence hongroises, européennes et suisses. Swisscom soumettra ensuite une offre publique d'achat du même montant aux actionnaires de AH se trouvant dans le public. L'opération devrait être sous toit au 4e trimestre 2005.

En dehors de sa spécialité, la diffusion de chaînes de radio et de télévision, la société est aussi active dans Internet à haut débit et la téléphonie mobile, en tant qu'actionnaire de la filiale hongroise du géant anglais Vodafone, qui détient lui-même 25% de Swisscom Mobile. AH a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 162 millions de francs, pour un bénéfice d'exploitation avant intérêts et impôts de 6,2 millions. L'entreprise comptait en 2004 quelque 970 collaborateurs, un effectif qui s'est depuis réduit à 780 employés.

De l'avis de Swisscom, AH se trouve idéalement placée pour jouer un rôle clef dans la migration vers la diffusion numérique en Hongrie. Elle pourra ainsi bénéficier du savoir-faire de Swisscom Broadcast. Dans les prochaines années, il est prévu d'introduire un service de télévision numérique terrestre (TNT ou, en anglais, DVB-T) sur l'ensemble du territoire hongrois, comme c'est déjà le cas en Suisse.