L’excellence des réseaux de téléphonie mobile suisses n’est pas un mythe. C’est une réalité, démontrée chaque année par le test Connect, réalisé par le magazine allemand éponyme. Publiée mardi, l’édition 2020 de cette étude de référence indique que Swisscom et Sunrise – et Salt dans une moindre mesure – offrent une qualité de service élevée, notamment en comparaison avec leurs homologues allemands et autrichiens. Mais les opérateurs helvétiques avertissent: s’ils continuent à affronter autant de blocages pour édifier leurs réseaux, leur qualité va en pâtir.

Pour la 27e année consécutive, les experts de Connect ont sillonné la Suisse pour mesurer les trois réseaux mobiles. Ils ont pour cela utilisé des smartphones S10 5G de Samsung pour effectuer des milliers de connexions, à pied, dans des trains et sur la route (6720 kilomètres ont été parcourus dans le pays) entre le 21 et le 31 octobre 2020. Les spécialistes se sont aussi basés sur 177 millions de mesures faites par 33 400 «cobayes», de manière anonyme.

Lire aussi notre éditorial:  5G: le jeu d’équilibriste des opérateurs

Différences atténuées

Résultat général: Swisscom est devant, avec un score de 960 points sur un total maximum possible de 1000 points. Sunrise est juste derrière avec 955 points et Salt est troisième avec 926 points. «Depuis plusieurs années, notent les spécialistes de Connect, les opérateurs suisses ont montré à leurs homologues allemands et autrichiens où se trouve le top du top. En Suisse, la mention «excellente», pourtant rarement attribuée par Connect, est régulièrement décernée à ces opérateurs. Cette année aussi, même si les différences entre les pays se sont atténuées.» Telekom, premier opérateur allemand, obtient cette année 926 points alors que le numéro un autrichien, Magenta, en revendique 955.

L’étude est segmentée en une myriade de mesures – qui déterminent ensuite les points – concernant la voix et le transfert des données. On observe, comme les années précédentes, que Swisscom et Sunrise sont extrêmement proches et que Salt comble petit à petit son retard. Dans le domaine de la voix, les appels aboutissent en moyenne à 99,9% pour les trois opérateurs et tous ont amélioré la qualité des communications.

Lire encore:  Sûr de lui, Swisscom augmente plusieurs de ses tarifs

Scores en baisse

Concernant les débits internet, les chiffres sont qualifiés de très bons par Connect. Lors d’un téléchargement de fichiers en ville et à pied, on obtient un débit moyen de 268 Mbit/s chez Sunrise, de 209,3 Mbit/s chez Swisscom et de 86,9 Mbit/s chez Salt. Année après année, ces débits n’ont cessé de progresser.

Pourquoi, dans ce cas, les scores totaux de Swisscom et de Sunrise sont-ils respectivement inférieurs de 14 et de 12 points par rapport à 2019, alors que Salt a gagné 3 points? «De manière générale, nous plaçons la barre un peu plus haut chaque année pour tenir compte des progrès technologiques, répond un spécialiste de Connect. Donc, si un opérateur offre la même performance que l’année précédente, il risque de perdre quelques points.»

Lire également:  Sunrise réclame 350 millions à Swisscom

«Saturation inévitable»

Connect relève qu’il y a un petit souci avec la 5G en Suisse. «Swisscom a perdu 5 points lors des tests des données, Sunrise 1 point. Même si les deux sont forts en 5G, nous aurions voulu qu’ils progressent davantage» poursuit le spécialiste. Et les opérateurs sont d’accord à ce sujet. «Face aux conditions de déploiement plus difficiles, il sera de plus en plus compliqué de renouveler un tel résultat à l’avenir», avertissait mardi Christoph Aeschlimann, responsable du réseau de Swisscom. L’opérateur prévient: «Si ces retards considérables dans le déploiement de la 4G et de la 5G se prolongent, la saturation des données sera inévitable, au détriment de nos clientes et clients.»

Sunrise partageait mardi cet avis. «Grâce aux investissements que nous avons réalisés, les clients bénéficient de l’un des meilleurs réseaux mobiles dans le monde. Un avantage que la Suisse pourrait bien perdre si elle n’ajuste pas ses conditions-cadres à celles en vigueur à l’étranger», a affirmé André Krause, directeur de Sunrise. Alors que Salt se félicitait mardi d’avoir gagné 81 points en trois ans au test Connect, ses deux concurrents estiment que les moratoires commencent à leur rendre la vie impossible.