Swisscom se désengage de l'immobilier. Les sociétés PSP Real Estate (Zurich Financial Services) et WTF Holding, une société créée pour l'occasion et détenue majoritairement par l'américain Lehman Brothers, vont se partager 162 immeubles. Le montant global de la transaction atteint 1,28 milliard de francs suisses. En concluant cette opération, l'entreprise de télécoms se recentre définitivement sur ses activités de base. Actuellement, «notre entreprise détient encore presque 2000 immeubles, dont une partie importante de bâtiments techniques», indique Pia Rogers, porte-parole du groupe.

Première vente de 28 immeubles

L'opérateur téléphonique avait déjà vendu un premier paquet de 28 immeubles début mars à un consortium dirigé par le Credit Suisse Asset Management (lire Le Temps du 3 mars 2001). En cumulant ces deux désinvestissements, Swisscom devrait engranger un bénéfice avant impôts de 500 millions de francs. Selon Pia Rogers, «la majorité de ces revenus servira à financer les investissements dans le domaine du e-business, du développement des larges bandes et de l'UMTS. Nous songeons aussi à utiliser une partie de ce montant pour une opération de rachat de titres ou pour réduire la valeur nominale des titres».

Probable accélération des activités transnationales

Par le biais de cette transaction, PSP Real Estate – filiale de la société immobilière zurichoise PSP Swiss Property Group – acquiert 22 immeubles, dont la majorité se situe dans les régions de Lausanne, Genève et Zurich. Ainsi, la valeur du patrimoine géré par PSP Swiss Property Group atteindra plus de 2 milliards de francs et celle de son portefeuille sous gestion franchira la barre des 10,5 milliards.

Quant aux 140 autres bâtiments, ils passent en mains de WTF Holdings, détenu à 80% par l'américain Lehman Brothers Real Estate et à 20% par PSP Swiss Property Group. De cette manière, la filiale de la société financière Lehman Brothers accomplit sa première opération en Suisse. Cette démarche illustre probablement la prochaine accélération des activités immobilières transnationales sur le marché helvétique.