Industrie

Swissmetal est pris entre deux feux

Le sursis concordataire du groupe bernois échoit ce mercredi 22 mai. Sa mauvaise situation financière est notamment imputable aux agissements de Shang Xingjun, le directeur général de Baoshida, qui a racheté la firme en 2013 et qui a été arrêté fin 2018

Swissmetal est de nouveau au bord du précipice. Le spécialiste du cuivre, dont les 150 employés sont répartis entre Reconvilier (BE) et Dornach (SO), a jusqu’au 22 mai pour trouver une solution avec ses créanciers, date à laquelle échoit le sursis concordataire qui lui a été accordé.

L’entrepreneur André Rezzonico, patron du groupe valaisan Lemco Précision, s’est engagé à reprendre la société pour 9 millions de francs, mais la transaction est bloquée par le refus d’un créancier, la banque étatique China Development Bank (CDB), de renoncer à une partie de son dû.