Le géant des services aéroportuaires au sol a été visé par une cyberattaque. La multinationale s’ajoute à la longue liste des entreprises attaquées par des pirates. Et cela a eu des conséquences très concrètes: un lecteur du site FM1today.ch a signalé que le vol LX1325 de la compagnie Swiss, reliant Moscou à Zurich, n’avait pas pu décoller à l’heure vendredi à cause de cette attaque.

Lire aussi: Que devraient faire les autorités suisses face au fléau des cyberattaques?

Concernant ce vol, le pilote a annoncé que la liste de chargement n’avait pas pu être calculée en raison d’une attaque de pirates informatiques sur Swissport, précisait vendredi le Blick. La liste de chargement sert à documenter les dimensions et le centre de gravité de l’avion. Selon le média alémanique, cette liste est prescrite par la loi. Si elle ne peut pas être calculée automatiquement, les pilotes doivent la calculer eux-mêmes.

Vendredi, cette attaque ne semblait pas avoir affecté les activités de Cointrin. «Pour Genève Aéroport, les opérations se déroulent normalement. Pas de conséquences perceptibles pour les passagers» affirmait un porte-parole. De son côté, l'aéroport de Zurich affirmait que l'attaque avait causé des retards pour 22 vols jeudi, retards situés entre trois et 20 minutes.

Genève épargné

Swissport confirmait avoir été visée par des cybercriminels: «Jeudi vers 6h, une attaque de ransomware a eu lieu sur une partie limitée de l’infrastructure informatique mondiale de Swissport. Plusieurs serveurs ont été touchés, ce qui a entraîné l’indisponibilité temporaire de certains systèmes. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour résoudre ce problème informatique le plus rapidement possible et pour limiter les conséquences sur les opérations de vol», écrivait l’entreprise.

Un peu plus tard dans la journée, l'entreprise expliquait «tenter de limiter l’impact de cette intrusion sur l’activité aéroportuaire. Nous sommes en mesure d’assurer ses prestations aux compagnies aériennes - essentiellement l’enregistrement des voyageurs et des bagages -, mais des retards peuvent survenir», avertissait un porte-parole.

Swissport compte plus de 60 000 employés présents dans une cinquantaine de pays. L’entreprise avait été reprise à la fin de 2020 par des fonds américains et anglais.

Lire aussi: Le marché suisse de la cybersécurité dopé par les cyberattaques