Les investisseurs gardent le goût du jeu malgré la crise financière. Au cours des neuf premiers mois de 2008, Swissquote a réussi à attirer un tiers de clients de plus qu'à la même période de l'an précédent. A fin septembre, le premier courtier en ligne de Suisse comptait ainsi 110553 utilisateurs, dont 108777 recourent aux services de négoce de Swissquote.

Après neuf mois, l'afflux de nouveaux capitaux affiche un nouveau record à 965,8 millions de francs, en hausse de 5% par rapport à la même période de l'an dernier. L'afflux net d'argent frais de 226,5 millions au troisième trimestre a, lui, été néanmoins inférieur aux 325 millions récoltés entre avril et juin. Les turbulences boursières ont toutefois fait fondre la masse sous dépôt de ses clients à 5,2 milliards de francs à fin septembre 2008, comparé à 5,5 milliards à fin juin et à 5,77 milliards un an plus tôt.

Proche des objectifs 2008

Le groupe vaudois est désormais en bonne voie pour atteindre ses objectifs 2008. A savoir un afflux net de nouveaux capitaux d'au moins 1,2 milliard de francs et un nombre de 115000 clients dans le domaine du négoce. Les 17900 nouveaux clients du segment «trading» qui se sont annoncés durant les neufs premiers mois se rapprochent de l'objectif de 25000 comptes visé par Swissquote pour l'ensemble de l'exercice. Les difficultés de ses concurrents profitent-elles à Swissquote? «Environ 50% de nos nouveaux clients proviennent des grandes banques UBS et Credit Suisse, un quart des banques cantonales et un autre quart d'entre eux sont issus de PostFinance et de Raiffeisen», estime Marc Bürki, qui s'exprimait mardi lors d'une conférence téléphonique. Pour la suite, le directeur de Swissquote prévoit un rythme de croissance du même ordre en ce qui concerne l'année 2009. La confirmation des objectifs du groupe a été saluée par les marchés. L'action Swissquote a rebondi mardi de 12,2% à 28,50 francs, après avoir cédé 54% depuis janvier.

Lehman pèse au 3e trimestre

Depuis la mi-septembre, le titre a fortement corrigé après avoir été contraint d'amortir une obligation de Lehman Brothers d'une valeur nominale brute de 10 millions d'euros. Au final, ce placement a grevé ses résultats de juillet à septembre à hauteur de 9,3 millions de francs. Cette charge a pesé sur le bénéfice net au troisième trimestre qui se limite à 1,8 million, comparé à 10,8 millions d'avril à juin.

Le groupe vaudois n'a-t-il pas déjà exploité l'essentiel de son potentiel de croissance? Ce n'est pas l'avis de son cofondateur. «Un million de Suisses détiennent des actions. Sur ce nombre, une part de 40% représente déjà 400000 clients potentiels», met en perspective Marc Bürki.

Démarrée ce printemps, la nouvelle offre de Swissquote dans l'épargne a déjà séduit 1776 clients. Ceux-ci y ont déposé quelque 39 millions de francs. L'afflux de nouveaux capitaux dans ce segment se monte à 0,4 million par jour, précise Swissquote. «Jusqu'à présent, nous n'avons pas vraiment effectué beaucoup de promotion pour ce nouveau service. Celui-ci pourra être encore développé davantage à l'avenir», ajoute son directeur.