Swissquote négocie avec les clients qui ont perdu leur mise le 15 janvier

Devises La banque a étendu la durée de remboursement à ses utilisateurs ou leura proposé d’autres arrangements

La provision de25 millions de francs reste, elle, inchangée

Que coûtera la fin du taux plancher à Swissquote? Juste après l’abandon du taux plancher par la BNS, la banque en ligne a annoncé, le 16 janvier, avoir constitué une provision de 25 millions de francs en raison des pertes subies par ses clients actifs dans les devises. Dans ce domaine, de nombreux utilisateurs investissent beaucoup plus que le montant qu’ils détiennent. A la suite du bond de 15% du cours du franc face à l’euro et au dollar, certains investisseurs ont non seulement perdu l’entier de leur mise, mais ils doivent aussi rembourser de l’argent à la banque basée à Gland (VD).

Mercredi, le site Insideparadeplatz estimait que Swissquote risque de subir de plus amples pertes. Raison évoquée: la banque en ligne a proposé des conditions plus souples à ses clients pour rembourser les montants que ceux-ci lui doivent encore. A savoir, notamment, des délais étendus pour rééquilibrer leur solde.

Contacté par Le Temps , Marc Bürki, le directeur de Swissquote, précise d’abord que la provision de 25 millions de francs «couvre la totalité des pertes subies par les clients de la banque dans le domaine des devises» après la décision de la BNS. S’agissant des conditions accordées aux clients, il confirme que Swissquote pourrait accepter d’étaler le remboursement de la dette sur plusieurs périodes, au maximum sur les deux prochaines années et à certaines conditions. Autre solution proposée: les clients qui continuent d’utiliser les services de Swissquote peuvent rembourser une partie de leur dette dans le cadre de leurs activités. «Une partie du chiffre d’affaires réalisé à l’avenir pourra être utilisée pour récupérer une partie des montants qu’ils nous doivent», illustre-t-il.

Quant aux clients qui sont basés à l’étranger, Marc Bürki estime qu’il serait insensé d’entreprendre des démarches en Asie pour récupérer quelques centaines de francs: «Les coûts associés à ces démarches seraient supérieurs aux montants pouvant être récupérés.» Il rappelle que la plus grande partie des 25 millions de francs provisionnés concernait soit des clients basés en Suisse, soit des institutionnels. «Nous sommes convaincus de parvenir à récupérer une partie importante de ces montants», conclut-il. Hier, l’action Swissquote a clôturé en recul de 0,76% à 26,20 francs.

«La plus grande part de la provision concerne soit des clients basés en Suisse, soit des institutionnels»