Finance

Swissquote a presque doublé son bénéfice en 2017

Le groupe vaudois de services financiers s’est réjoui d'«un succès historique et sans précédent», grâce notamment à l’engouement pour les cryptomonnaies. Il a dégagé un bénéfice en hausse de 88,8%, à 39,2 millions de francs l’an dernier

Swissquote a réalisé un bénéfice de 39,2 millions de francs en 2017, en augmentation de 88,8% par rapport à 2016. Le bénéfice avant impôts du groupe vaudois a lui aussi quasiment doublé (+97,3%), à 45,8 millions de francs. Le chiffre d’affaires net a pour sa part grimpé d’un quart, à 187,8 millions. Il est resté pénalisé par les taux d’intérêt négatifs à hauteur de 7,5 millions, a indiqué vendredi le groupe de services financiers dans un communiqué.

Les avoirs des clients se sont accrus de près d’un tiers (29,9%), pour atteindre le montant record de 24,1 milliards. L’afflux net de nouveaux capitaux a atteint 2,7 milliards.

Surfer sur la vague des cryptomonnaies

Le groupe a enregistré 6511 comptes clients de plus (+2,2%), pour en gérer désormais 309 286. La majorité de ces comptes, soit 236 861 sont dédiés au trading (+ 0,3%), le reste revenant aux comptes d’épargne, aux comptes eForex et ceux gérés par des algorithmes (Robo-Advisory).

Le fort engouement suscité par les cryptomonnaies, essentiellement au quatrième trimestre 2017, a conduit à un flot massif d’ouvertures de comptes vers la fin de l’exercice, souligne Swissquote. L’effet sur les revenus sera nettement perceptible sur les résultats du premier semestre 2018. Sur l’ensemble de l’exercice sous revue, les recettes dégagées par cette activité ont atteint 5,6 millions de francs.

Lire à ce propos: Swissquote parie sur le bitcoin

Pour mémoire, Swissquote se targue depuis juillet dernier d’être la première banque en ligne européenne à permettre à ses clients d’investir dans des cryptomonnaies et de les négocier contre l’euro ou le dollar.

Outre le bitcoin, l’établissement vaudois propose également depuis décembre l’ether, le litecoin, le ripple et le bitcoin cash. Il entend se profiler comme une plate-forme de référence dans le négoce de monnaies virtuelles.

Toutes les activités ont progressé

Chacune des quatre activités du groupe a contribué à ces «excellents résultats». Les revenus des activités de commissions, principale source de revenus de Swissquote, se sont inscrits en hausse de 22,5%, à 85,2 millions, grâce à l’augmentation du nombre de transaction (+310 000 à 2,6 millions).

L’attractivité du Robo-Advisory (ePrivate Banking) – l’activité de conseil automatisé dans la banque privée – et le négoce de cryptomonnaies ont entre autres également stimulé les résultats de l’année écoulée.

Lire aussi: Swissquote propose de mêler trading et réalité virtuelle

Les revenus issus de l’eForex ont pour leur part progressé de 26,2%, à 66,7 millions de francs, alors que ceux issus du trading de devises hors eForex ont grimpé de 32,7%, à 22,3 millions. En hausse de 27,8% à 19,7 millions, les revenus d’intérêts ont suivi la même tendance.

Poursuite de la croissance attendue

Les fonds propres ont atteint 295,1 millions de francs, contre 280,8 millions un an plus tôt. Les charges d’exploitation du groupe financier, qui emploie désormais 593 personnes (+43 collaborateurs), ont augmenté de 11,8%, à 142 millions. Cet essor est lié à l’investissement constant en matière de technologie et de marketing.

En ce qui concerne l’exercice en cours, Swissquote dit tabler sur une nouvelle croissance du chiffre d’affaires net et des bénéfices de l’ordre de 10%.

Publicité