Swiss Re a vu ses résultats progresser au deuxième trimestre 2011. Le réassureur zurichois a dégagé un bénéfice net de 960 millions de dollars (747,5 millions de francs), en hausse de 18% par rapport à la même période de l’année précédente.

Le directeur du groupe, Stefan Lippe, cité dans un communiqué publié jeudi, a qualifié la performance de «très bonne». «Toutes nos divisions ont contribué à ce résultat positif», a-t-il précisé.

Le segment Dommages et Responsabilité civile, soit les affaires non-vie, a enregistré un bénéfice d’exploitation de 993 millions de dollars, contre 455 millions un an plus tôt. Dans le secteur Vie et Santé, le résultat opérationnel a également progressé, passant de 142 à 161 millions sur un an.

Les trois mois allant d’avril à juin ont été exempts de catastrophes naturelles majeures. De janvier à mars, Swiss Re avait enregistré une perte nette de 665 millions dollars, très pénalisé par les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande, ainsi que par les inondations en Australie.

Pour ce qui est des perspectives, le groupe estime qu’il sera en mesure «de profiter de certaines opportunités» malgré la reprise modérée de l’économie mondiale et la volatilité persistante. L’entreprise entrevoit un potentiel particulièrement important sur les marchés émergents, comme par exemple la Chine, le Brésil et le Vietnam.

Action en hausse

L’action Swiss Re a ouvert en forte hausse jeudi matin à la bourse suisse, après l’annonce de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Vers 9h20, le titre gagnait 6,45% à 43,75 francs, caracolant en tête d’un marché SMI en progression de 1,5%.