Aujourd’hui, qui veut explorer la Suisse de manière numérique pense d’abord à utiliser les services de Google, que ce soit Maps ou Street View. Il y a aussi OpenStreetMap, moins connu et sans visée commerciale. Mais il y a surtout les cartes mises à disposition par l’Office fédéral de topographie, Swisstopo. Depuis le 1er mars, ses géodonnées numériques sont gratuites et libres de droit. C’est l’occasion de se plonger avec délice – du moins pour les amoureux des cartes et des données – dans un trésor d’information sur la Suisse.

Pour avoir un premier aperçu des données disponibles, il faut se rendre à l’adresse map.geo.admin.ch. C’est la porte d’entrée vers un univers incroyablement riche, qui va bien au-delà des cartes de randonnées auxquelles on pense immédiatement lorsque l’on songe à Swisstopo. Il faut ensuite cliquer, à gauche, sur «changer thème», pour avoir accès à une mine d’or numérique. Il est ainsi possible de voir non seulement où des accidents de la route se sont déroulés ces dernières années, mais aussi à quelle heure précisément, le type de véhicules impliqués (voitures, motos) et si les accidents ont causé des blessures ou des décès. Des données utiles non seulement pour les autorités, mais aussi pour les parents, par exemple.