Les syndicats se sont réunis, comme à leur habitude, lundi soir à Genève-Cointrin. Après avoir durci leurs actions, ils sont entrés dans une phase de négociation plus douce. Si l'instrument de la grève est ainsi pour l'instant écarté, les attentes sont toujours aussi grandes. Les préretraités, par exemple, dont leur demande est estimée à 41 millions de francs, sont toujours lésés dans l'élaboration d'un plan social car rien n'est pour l'instant prévu pour eux. De plus, la SSEC, qui est la section zurichoise du VPOD, et PUSH vont déposer plainte, probablement dans les deux ou trois semaines à venir pour que Crossair respecte l'article 333 du Code des obligations (reprise de la convention collective de la compagnie acquise, dans ce cas Swissair). Seule la manière dont cette plainte sera déposée doit encore être définie.

LT