Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
ARCHIV - ZUM UMSATZRUECKGANG DES AGROCHEMIEKONZERNS SYNGENTA ERHALTEN SIE FOLGENDE ARCHIVBILDER ---- The Syngenta logo is pictured next to a tractor during a visit of the farm pilot of Patrice Schneider, that uses the most modern sustainable farming…
© LAURENT GILLIERON

Accord

Syngenta paie 1,5 milliard pour la vente d'OGM non approuvés en Chine

Afin de solder des poursuites liées à la vente de maïs OGM encore non autorisé en Chine, le géant Syngenta versera 1,51 milliard de dollars. Selon les avocats des plaignants, il s'agit du plus gros accord financier conclu dans le monde agricole

Syngenta a accepté de verser 1,51 milliard de dollars à des acteurs du monde agricole américains pour solder des poursuites liées à la vente par le groupe suisse de maïs OGM encore non autorisé en Chine, grand importateur de la céréale.

Conclu en septembre, l'accord a été finalisé fin février et présenté lundi pour validation devant un tribunal du Kansas, a précisé dans un communiqué Seeger Weiss, l'un des cabinets en charge des négociations entre l'entreprise et les plaignants.

Lire aussi: Le chiffre d’affaires de Syngenta a reculé en 2017

Ces derniers reprochaient à l'agrochimiste d'avoir fourni aux agriculteurs américains des souches de maïs génétiquement modifié  (Agrisure Viptera puis Agrisure Duracade) légales aux Etats-Unis mais que Pékin n'avait pas encore approuvées.

Quand les autorités chinoises ont commencé à refuser des cargaisons de maïs produit aux Etats-Unis en raison de la présence de ces souches, les prix de la céréale ont chuté. Les plaignants réclamaient des dédommagements pour cette perte financière.

Lire également: Les Chinois ont racheté dix-sept entreprises suisses en 2017 

L’accord prévoit que la somme déboursée par Syngenta soit répartie entre des agriculteurs, des opérateurs de silos à grain et des usines de production d’éthanol.

Le monde agricole en émoi

Il s’agit, selon des avocats des plaignants, du plus gros accord financier conclu dans le monde agricole. Il «ne constitue pas une reconnaissance» des mérites de l’une ou l’autre des parties, a souligné un porte-parole du groupe dans un courriel à l’AFP.

Dans cette même affaire, un jury américain avait ordonné en 2017 à Syngenta de verser 217,7 millions de dollars à plus de 7000 agriculteurs du Kansas.

Le groupe suisse a aussi conclu un accord, confidentiel, avec la maison de négoce de matières premières Archer Daniels Midland et «va continuer à se défendre face aux plaintes d’autres exportateurs de céréales», a précisé son porte-parole.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)