Industrie

SY&SE remporte le prix de l’innovation de la BCN

La start-up chaux-de-fonnière est parvenue à lier du verre à du métal sans utiliser la moindre goutte de colle. Elle dit accueillir son prix avec «soulagement» afin de procéder à l’industrialisation de son brevet

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a choisi cette année de primer une nouvelle technique d’assemblage des matériaux. Parmi 17 candidatures, SY&SE s’est vu décerner jeudi soir, à l’ancienne usine électrique de La Chaux-de-Fonds, le Prix BCN Innovation 2018. La start-up hébergée dans l’incubateur Neode a développé une technique, qualifiée de «disruptive» par le jury, qui permet de lier du verre à du métal ou à de la céramique sans utiliser une seule goutte de colle.

Lire aussi La start-up SY&SE colle sans colle

Du côté de la jeune pousse chaux-de-fonnière, on dit accueillir ce prix de 300 000 francs «avec un grand soulagement». Selon Sébastien Brun, son directeur et cofondateur: «Lorsqu’on manipule des atomes, il faut des investissements importants pour passer à la phase d’industrialisation. Ce prix nous permet de nous projeter dans l’avenir.»

La soudure sans soudage

Cet ex-mécanicien sur voiture devenu ingénieur à la Haute Ecole Arc ingénierie a breveté sa technologie dite Impulse Current Bonding (ICB). L’opération s’effectue dans un réacteur à 150 degrés Celsius et permet aux atomes d’un matériau de migrer et de s’assembler, en quelques secondes, avec d’autres matériaux. Le tout avec une force d’adhésion proche de la soudure.

Une technologie de «rupture» qui offre des assemblages plus solides et étanches que la colle mais qui «doit encore être adaptée aux produits des industriels», admet Sébastien Brun. Son prototype, équipé de neuf microréacteurs, est actuellement en test chez des horlogers (cadrans). Et des contacts ont eu lieu avec des entreprises de télécommunication (fibre de verre, écrans des smartphones, communication satellite par laser). «Le marché est pressé. De bonnes opportunités se présentent», s’enthousiasme le directeur de SY&SE – prononcez à l’anglo-saxonne science, des initiales de ses cofondateurs Sylvie Maître Brun et Sébastien Brun.

H2i et Novostia complètent le trio de finalistes. La première société mesure, grâce à une tablette ou un smartphone, la qualité du spiral d’une montre mécanique, afin de le démagnétiser au besoin. La seconde «ambitionne de proposer une valve cardiaque d’un nouveau genre permettant au patient d’éviter la prise de médicament pour liquéfier le sang», selon le communiqué de la BCN.

Pas de prix en 2019

Jeudi soir, le Prix BCN Innovation fêtait également ses dix ans d’existence. Une décennie au cours de laquelle son jury a versé 4,1 millions de francs aux entreprises les plus innovantes de la région neuchâteloise parmi 166 candidatures. Les lauréats ont, en moyenne, doublé le nombre de leurs employés, a calculé la banque.

Fin 2013, la BCN décidait pourtant d’abaisser le montant de son prix de 500 000 francs à 300 000, et de supprimer le Prix BCN Culture, faute de dossiers suffisants. Le Prix de l’innovation ne sera pas non plus remis l’année prochaine, officiellement en raison de la volonté du conseil d’administration de «s’offrir un temps de réflexion pour l’avenir, afin de démocratiser encore davantage ce prix». Il pourrait être repositionné pour attirer les jeunes entre 16 et 26 ans vers l’entrepreneuriat.

Publicité