Le groupe Syz cède sa société luxembourgeoise qui gère ses emblématiques fonds Oyster, soit environ 2 milliards de francs d’actifs. Le repreneur est iM Global Partner, une plateforme de distribution et d’investissement basée à Paris. Cette dernière pourra décider qui gère cette gamme de véhicules et l’élargir en y ajoutant des véhicules dont elle est déjà actionnaire, en particulier en lien avec les Etats-Unis. Syz continuera à vendre les fonds Oyster à ses clients de la gestion privée.

L’opération officialisée ce lundi matin est présentée comme un partenariat par Eric Syz, le patron du groupe qui porte son nom: «Notre volonté a été d’offrir à nos clients une gamme de services et de fonds Oyster plus large, tout en leur donnant accès à des gérants exceptionnels, notamment en direction du marché américain», déclare le banquier au Temps. Sur les Etats-Unis, iM Global Partner dispose justement d’une équipe d’une dizaine de personnes chargée de commercialiser des fonds.

Investisseur dans des gérants internationaux

Créée en 2013 et comptant 22 collaborateurs entre Paris, Londres et Philadelphie, iM Global Partner a pour stratégie de prendre des participations habituellement minoritaires dans des gérants d’actifs de taille moyenne à travers le monde. Avec l’objectif d’accélérer leur développement grâce à son réseau de distribution.

En prenant le contrôle des fonds Oyster, iM Global Partner bénéficiera de leur notoriété établie et de leur réseau de distribution en Europe (plus de 200 accords de commercialisation), souligne Philippe Couvrecelle, le fondateur et président d’iM Global Partner.

Syz, pour sa part, continuera de commercialiser les fonds Oyster auprès de ses clients, d’en gérer certains et encaissera la moitié des frais de gestion pour ces fonds. Les avoirs des 22 fonds de la Sicav Ucits concernée, soit environ 2 milliards de francs, ne seront plus comptabilisés dans les comptes du groupe Syz. Le montant de la vente n’est pas communiqué.

Lire aussi: La banque Syz organise la relève

Selon ses derniers résultats annuels disponibles, ce dernier gérait 28,8 milliards de francs fin 2018, un chiffre en recul de 22% sur un an. Le bénéfice net du groupe aux 389 employés s’était établi à 2,5 millions (–40% sur un an). Le premier semestre 2019 s’était traduit par une perte nette de 10 millions.

Pas de clause de protection

Faut-il s’attendre à des changements au sein des fonds Oyster? «La gamme va probablement être élargie et bénéficier des expertises des sociétés de gestion au sein de notre plateforme», poursuit Philippe Couvrecelle. Parmi les derniers partenariats conclus par iM Global Partner, une prise de participation de 40% a été annoncée au printemps 2019 avec l’américain Scharf Investments, spécialisé dans la gestion Value des actions américaines et gérant 3,4 milliards de dollars.

Concernant les gestionnaires actuels des fonds Oyster, environ 80% étaient jusqu’à maintenant des salariés du groupe Syz et 20% des spécialistes externes. Leur statut ne changera pas une fois que la vente de la structure luxembourgeoise sera effective, après obtention des autorisations réglementaires, assure le groupe genevois.

Les commerciaux d'Oyster rejoignent IM Global Partner

Conserveront-ils leur poste de gérant? «Aucun changement n’est prévu dans l’immédiat, assure encore Philippe Couvrecelle. En revanche, les gestionnaires pourront évoluer dans les années à venir si c’est dans l’intérêt des clients.» Le contrat de vente de l’entité luxembourgeoise ne contient pas de clause empêchant le nouveau propriétaire de changer les gérants des fonds pendant une période donnée. Les commerciaux actuels des fonds Oyster, basés en France, en Italie, en Suisse, en Allemagne et au Royaume-Uni, rejoindront les équipes d’IM Global Partner.

Avec cette opération, le groupe Syz se sépare d’environ 8% de ses avoirs, ce qui correspond à environ 15% de ceux de sa division de gestion d’actifs. Elle gérera désormais environ 10 milliards de francs, principalement dans de l’obligataire en francs, ainsi que dans quelques mandats particuliers, selon Eric Syz. Le nombre d’employés de la division d’asset management n’est pas communiqué.