Le Temps: Quel sera l'avantage du nouveau groupe immobilier né de la fusion?

Stefan Mächler: D'abord, les portefeuilles des deux sociétés se complètent de manière idéale, à l'exception des désinvestissements déjà prévus par Feldschlösschen l'automne dernier. De plus, la capitalisation boursière élevée, quelque 1,8 milliard de francs, intéressera les investisseurs étrangers. Ceux-ci évitent en effet les capitalisations de moins d'un milliard de francs dans l'immobilier. Enfin, la liquidité accrue du titre pourrait attirer les particuliers.

– Les titres des sociétés immobilières cotées en Bourse ont pourtant enregistré une mauvaise performance l'an dernier, malgré une bonne conjoncture?

– Ceux qui ont investi dans Swiss Prime Site ou dans PSP Swiss Property n'ont pas perdu d'argent par rapport au prix d'émission. Les autres titres ont, il est vrai, essuyé des reculs parfois substantiels. Il est certain que ce ne sont pas des valeurs de croissance. Les rendements visés dans ce secteur correspondent à ceux des obligations, avec un risque un peu plus élevé. Sur un marché normal, l'immobilier devrait toutefois procurer un rendement supérieur. Malheureusement trop de sociétés, par ailleurs trop petites, sont entrées sur le marché en même temps. Mais cela devrait s'améliorer cette année.

– Quels obstacles devez-vous surmonter pour mener à bien la fusion?

– Les obstacles sont de deux ordres. D'abord, la procédure d'examen en «due diligence» doit être menée d'ici à avril afin que nous puissions communiquer le rapport d'échange des actions à ce moment. Ensuite, il faudra obtenir l'assentiment des actionnaires, ce qui ne devrait toutefois pas poser de problèmes car notre concept est convaincant.

– Quel rendement êtes-vous en mesure de proposer aux investisseurs?

– Nous le préciserons en avril.

– S'agissant de votre projet de tour de 105 mètres sur le site de la Foire de Bâle, quelle en est l'utilité?

– Une foire a besoin d'un aimant, d'un pôle d'attrait. Et avec le rapprochement des Foires de Zurich et de Bâle, la place de Bâle va prendre de la valeur. Il s'agira de la plus grande surface publicitaire de Bâle-Ville. Les travaux devraient commencer vers le milieu de l'année.